AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ~~L'unique paresseux~~[Flash-back: Aizen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Tokui Namakemono

Lieutenant des Assassins



MessageSujet: ~~L'unique paresseux~~[Flash-back: Aizen]   Dim 28 Fév - 21:10

Aizen....AIZEN!!! Le nom de ce traitre de la Soul Society ne cessait de raisonner dans l'esprit de Tokui. Cette enflure l'avait enfermé dans une cellule qui absorbait son Reiatsu...L'ex capitaine de la cinquième division avait du se renseigner sur les pouvoirs de Tokui. Ce dernier maitrisait particulièrement bien le Kidô et Aizen en connaissait un rayon et savait très bien que son prisonnier aurait pu sortir de sa cage en un rien de temps s'il ne lui avait pas attribué cette caractéristique spéciale. Tokui craignait de devenir fou dans cette cellule...D'autant plus que son esprit qu'il pensait si puissant, se fragilisait de plus en plus au contact du traitre. Quelle puissance il possédait! Comment avait-il pu espérer le vaincre? Son orgueil l'avait-il perdu? L'ex lieutenant pensait que oui...Quelle erreur il avait faite! A présent, il se retrouvait coincé, ayant pour compagnon un Arrancar, un gamin beubeu nommé WonderWeis qui ne cessait de l'observer en poussant des cris à certains moments. Parfois, Gin ou Tosen venaient eux aussi lui rendre visite lorsque leur chef ne pouvait se déplacer personnellement. Tokui ignorait qui il détestait le plus....Gin avec son air narquois, toujours à sourire ou alors Aizen qui restait le plus naturel possible même dans les moments les plus critiques? Il n'en savait rien...Surement Aizen car c'était lui le responsable de sa maladie, comme il l'appelait. Et cette maladie en question, n'était autre que la terrible Hollowmorphose que lui faisait subir l'ancien capitaine! Tokui n'en pouvait plus...Son environnement se limitait à cette cage. La salle ou il avait été placée était toujours noire. La seule lumière qui ornait la pièce passait par la petite grille ouverte de la lourde porte en fer scellée de Reiatsu. Wonderweis, l'arrancar débile, comme le futur Vizard se plaisait à l'appeler, ne venait que une ou deux fois environ toutes les semaines d'après les calcules de Tokui. Il se demandait pourquoi sa mort inévitable selon lui était si lente et si douloureuse! Il conservait cependant son calme pour un espoir de survie, car lorsqu'il se calmait, il avait appris que sa maudite infection progressait bien moins vite. Aurait-il une chance de survivre? Il n'en avait pas la moindre idée dans ces ténèbres sans lumières aucunes...Chaque jour, son stress augmentait malgré la maitrise qu'il essayait de garder sur lui-même. Au début de sa captivité, c'était il y a quelques semaines, Tokui essayaient de compter les jours. Autant vous dire que sa douleur lui avait fait oublié le seul passe-temps qu'il pouvait avoir. L'obscurité sans fin autour de lui lui avait fait perdre toute notion du temps, d'autant plus qu'il n'existait pas le jour au sein du Hueco Mundo. Il en avait marre, marre! La colère se gagna et il souffrit soudain d'une nouvelle vague de son Hollow intérieur crachant du l'espece de plâtre blanc sur le sol. Le quart de sa cellule en était pratiquement rempli. Ses forces, même celles qu'il gardait en réserve commençaient à le lâcher. Ce phénomène ne faisait qu'augmenter sa colère déjà bien trop grande!

Soudain il poussa un nouveau cri de Hollow à vous glacer le sang et cette fois-ci, il ne cracha pas seulement le plâtre ignonle mais il sentit son masque progresser sur son visage. En effet, ce derniere attaquait son oeil gauche. Et oui, sa Hollowmorpohose avait déjà débutée...
La porte en fer grinça pour la seconde fois aujourd'hui. Tokui fut prit d'angoisse et cracha encore une fois de plus belle. D'après le Reiatsu qu'il sentait malgré son faible état, cela ne pouvait être Wonderweis le débile. Qui allait donc entrer? Aizen, Gin ou encore Tosen? L'ancien shinigami n'en avait pas la moindre idée. Tout ce qu'il savait était que l'espoir en voie de disparition, ainsi que son angoisse ne faisait qu'empirer la maudite situation dans laquelle il se trouvait. La porte ouverte laissa entrer la lumière. Tokui aurait tant voulu y gouter, laisser ses yeux grands ouverts à cette magnifique lueur. Hélas, il ne le pouvait guère. Ses yeux étant trop accoutumés aux ténèbres qui régnaient dans sa cellule aux barreaux épais, il ne put faire autrement que de détourner son regard, une fois de plus. Cette clarté, cette source d'espoir, même elle semblait lui tourner le dos. Finalement, il était vraiment condamné au trépas...Ainsi, l'ex guerrier spirituel s'évaporerait en particules spirituelles comme tant de Hollow qu'il avait purifié avant lui. En plus de sentir la peur monter en lui, Tokui avait froid...Son Kimono était déchiré à de nombreux endroits et son corps était entaillé. De nombreuses blessures, certaines saigant encore. C'est alors qu'après quelques secondes, le visiteur entra..AiZEN! Ecore lui...Son habit blanc reflétait tellement à la clarté que Tokui dut fermé les yeux, détourner le regard n'aurait pas suffit. La porte se referma en un long grincement qui perça les oreilles du métamorphosé. Afin de paraitre plus noble et de ne pas perdre sa fierté, Tokui se mit sur ses deux jambes en un effort surhumain et fixa le regard du traitre qui affichait un léger sourire, comme à sa fidèle habitude. Hélas pour le "sujet" comme l'appelait si bien Aizen, il ne put resté debout bien longtemps. L'ex-capitaine de la cinquième division n'hésita pas en effet à user de son incroyable Reiatsu afin de faire retomber sans difficulté aucune, Tokui sur ses genoux merutris. Tout cela en gardant bien entendu, un air serein, supérieur et en conservant un calme hors du commun. Pour la énième fois, Aizen avait littéralement ridiculiser son prisonnier et par conséquent blesser son orgueil. L'effort de Tokui, conjugué à ce que venait de faire Aizen lui suffit à éjecter du "plâtre blanc" de son oeil et son masque continua sa progression de manière plus affolante encore. Aizen était-il si puissant ou alors le captif était-il réellement trop faible? Tokui savait très bien la réponse au plus profond de son être mais refusait de l'admettre!

L'interlocuteur de Tokui attendait que ce dernier se calme. Malheureusement, afin de limiter les dégats de cet incutable poison, l'ex Shinigami dût répondre aux attentes d'Aizen. Plusieurs minutes durant, Tokui haleta et l'ennemi ne prononça pas un seul mot. Ce court laps de temps passé, Tokui prit la parole comme il put, et sa voix résonna dans la pièce ainsi que sur les parois de sa cellule si froide:

"Aizen, cracha-t-il entre ses dents. Qu'est ce que tu veux? Esètu venu voir voir ou e était ton plus brillant sujet? ET BIEN COMME TU PEUX LE VOIR, TA FOUTUE HOLLOWMORPHOSE ME BOUFFE? ESPECE DE CONNA...! Bouargh!"

Une fois encore réduit à la colère, il cracha encore plus de matière que lors de la dernière visite de Aizen ce qui entraina chez ce dernier un léger ricanement. Prononcer ces derniers mots lui avait couté très cher. Il sentait sa métamoprhose s'agrandissant sur son dos blessé et nu. Cette maudit peau de Hollow pénétrait ses plus prfondes blessures, et ce phénomène lui arracha de nouveau un cri de douleur ignoble! Tokui fut obligé de se plier à quatre pattes. Il parvint à légèrement relever la tête pour fixer son terrible opposant. Il fallait absolument que Aizen parle car sinon, le mi-Shinigami mi-Hollow s'emporterait une nouvelle fois, provoquant de nouvelles douleurs et qui sait, irait peut-être jusqu'à une transformation totale en Hollow jusqu'à sa disparition, et il s'y refusait...

Revenir en haut Aller en bas
 

~~L'unique paresseux~~[Flash-back: Aizen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chef faustoausto :: RP DES EX MEMBRES :: SOUL SOCIETY :: LAS NOCHES-