AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Combat dans l'arene.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Abaraï Renji

Lieutenant des Assassins



MessageSujet: Combat dans l'arene.   Sam 27 Fév - 15:06

Renji se tenait devant son adversaire, fier,droit et Zabimaru a son coté.
Le soleil tapait fort sur le seretei, et les hauts gradins du terrain d'entrainement s'elevaient dans un ciel bleu azur, baignés d'une lueur claire et pure.
Son adversaire etait une vice capitaine de la 1ere division, une proche de Yamamoto.
Il en avait deja entendu parler, et il la connaissait seulement de vue...
Du premier regard, Akari avait l'air un peu vulnerable.Mais l'experience de Renji lui faisait rappeller que l'apparence vulnerable du Vice-Capitaine ne voulait en rien dire qu'elle etait fragile.Bien au contraire...

Ce n'est qu'un simple entrainement, pensa-t-il. Tu peux la battre, elle est du meme niveau que toi. Pense à tout ce que tu a fait. Tout ceux que tu as combattu.Tout ceux que tu as vaincus .En face de toi ne se tient ni plus ni moins qu'une promesse de victoire.

Il tata Zabimaru. Sa présence le rassurait, lui faisait se sentir plus fort.
Il changea de position, faisait crisser le sable aux reflet de diamants sous ses pieds.
Les secondes passait lourdes. Ce qui lui paraissait bizarre, c'est qu'il y avait une forte tension dans le stade. Completement absurde, ce n'etait qu'un entrainement.
Pour apaiser l'atmosphere, il fit un sourire amical a sa rivale.Il ne sut pas si elle lui avait rendue, ca le soleil lui cachait un peu la vue.
Soudain, il fut contrarié:

Rah Merde, ce putain d'soleil... La visibilitée va en patir.

Un silence d'or se tenait dans l'arene... Faisant sentir à Renji toutes les sensations qu'il eprouvait au moment meme. Une legere brise venait rafraichir les deux Shinigamis.
Soudain, l'oeil de Renji fut attiré par le Zanpakuto d'Akari. Un Zanpakuto serpent...Il avait vaguement parler de son Shikai, mais jamais de son Bankai...D'apres les rumeurs, elle n'etait aussi pas mal en Kido...Un désavantage certain pour lui. Mais qu'importe, des désavantage, il en avait eu par centaines, ce qui ne l'empechait pas de gagner.

Au contraire, pensa-t-il avec un sourire,cette fois ci pas tres amical, la victoire n'en sera que plus bellle...

Son adversaire commencait a s'impatienter.Hum, un peu impatiente...Il saurait le tourner a son avantage.
Il percut une conversations entre deux shinigamis venus regarder le combat:L'un disait que c'etait lui qui allait gagner, l'autre jurait par son zanpakuto que c'etait Akari qui allait triompher.

"J'te dis qu'ca va etre Renji le gagnant! T'as jamais entendu comment il etait son Shikai ou quoi? C'est lui qui va gagner!"

"Ouais, bah moi c'que j'sais, c'est qu'j'ai jamais vu Akari aussi en forme...Et pis ce qu'elle fait avec son Zanpakuto, c'est de l'art."


Eh bien, on verra ca. De toute facon, il etait pret.

Sans attendre, il degaina Zabimaru, salua son adversaire et fonça de toute la force de ses jambes, le visage impassible.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akari Kebakku

Lieutenant des Assassins



MessageSujet: Re: Combat dans l'arene.   Sam 27 Fév - 16:23

Un nouvelle journée commençait à la Soul Society, une dure journée sans doute. Avec tous ces problèmes en ce moment, je ne sais pas encore si je suis prête à me battre contre des membres de l'Espada, suis-je assez forte ? Le pouvoir m'attire tellement que ça me fait douter de moi sur tous les points. Moi, qui suis vice-capitaine de la 1ère division, devrais-je douter de mes capacités ? Non pas que je suis « méga » forte ou « invincible » mais si je suis arrivé à ce poste, ce n'est pas en glandant chaque journée. J'ai dû travailler même si quelques fois, cela était vraiment dur. Pourtant, je n'ai jamais abandonné alors pourquoi ? Pourquoi me sens-je si faible ? Certaines personnes ne cessent de clamer ma puissance alors que personne, sauf Kioyi, n'a jamais vu mon bankai à l'action. Pourquoi ont-ils si confiance en moi ? Il est vrai que les capitaines ont souvent eu des victoires face à quelques membres de l'Espada mais ça n'a pas été une partie de plaisir pour eux. Ils ont dû user de tous leur pouvoir alors que pourrais-je faire, moi, face à un Espada ? C'est cela qui me trotte dans la tête chaque seconde, je ne peux l'ignorer.

Ceci est la raison pour laquelle je dois devenir forte, devenir encore plus forte. Mais, cela va passer par de nombreux entraînements et de combats. Avoir le bankai ne fait pas de moi quelqu'un de fort, il me faut de l'expérience et de la perspicacité. D'après moi, la force brute n'a aucun intérêt, cela n'est utilisé que lorsque l'on ne peut réfléchir convenablement. Parfois, les personnes l'utilisant gagnent face à certaines personne qui eux ne l'utilisent pas mais ils ne s'en sortent généralement pas très bien non plus. Bref, je passai ma matinée dans ma résidence. Une petite maison parmi les grandes et majestueuses qui existent dans le Seireitei. La mienne n'est pas mal non plus, ils m'en ont donné une juste parce que je suis lieutenant du capitaine-commandant Yamamoto, chef de toutes les divisions. Je dois avouer que je suis fière d'être le vice-capitaine de Yamamoto-taisho, d'après certaines sources, il possèderait le plus puissant Zanpakuto du Seireitei. Ca, je le crois tout à fait même si je n'ai pas encore eu la chance de combattre à ses côtés ou même simplement le voir se battre.

Alors que je pensai à cela tout en me baladant tranquillement, un Shinigami apparut soudain juste devant moi. Je m'arrêtai donc et le regardai de haut en bas afin de voir ce qu'il comptait me dire avant même de parler. Je me doutai immédiatement qu'il voulait me transmettre un message. A chaque fois que Yamamoto-sama souhaitait envoyer un message aux capitaines, il le faisait savoir par ces Shinigamis aux vêtements différents des autres. Ils sont en quelque sorte les messagers du Seireitei maîtrisant parfaitement le hohou pour transmettre les messages en de très brefs délais. Il était agenouillé devant moi, signe de respect que je ne demande pas, puis il me dit :


« Akari-fuku-taisho ! Je dois vous transmettre un message de la part de Renji-fuku-taisho ! »
« Abarai Renji ? De la 6ème division ? Que souhaite-t-il ? »
« Il voudrait vous voir à l'arène pour un entraînement ! »
« Un entraînement … ? Etrange … Très bien, dîtes-lui que j'arrive dans le début d'après-midi ! »
« Bien ! »

Puis il disparut aussi tôt qu'il fut arrivé. Donc, Abarai Renji voudrait un entraînement avec moi ? Parfait, ça sera utile pour moi afin d'augmenter mon expérience au combat. Me battre contre un autre vice-capitaine est un très bon entraînement, ça me permettra de savoir si je suis réellement prête pour la future guerre. Je rentrai donc chez moi, pris quelques affaires et me dirigeai à l'arène afin de rencontrer le lieutenant Abarai. J'arrivai devant l'arène, y entrai pour finalement voir Renji au milieu de l'arène en train de m'attendre. Apparemment, j'étais quelque peu en retard. Je me plaçai donc devant lui pour lui faire comprendre que moi et Dokujaru, on était prêt. Je ne connaissais rien de Renji à part le nom de son Zanpakuto, Zabimaru. Je ne connais pas ses propriétés mais, c'est cette situation dans laquelle je me trouverais si je devais affronter un membre de l'Espada, je ne connaîtrais pas ses pouvoirs. Je mis donc ma main droite sur le manche en peau de serpent de Dokujaru afin de pouvoir dégainer à tout moment. Tandis que j'étais prêt, Renji semblait plonger dans ses pensées. Cela dura d'ailleurs quelques minutes, mais commençait tout de même à être long. Non pas que je suis impatiente, mais par simple respect. C'est lui qui m'a appelé alors il devrait être prêt depuis longtemps.

Finalement, au bout de quelques minutes, il fonça dans ma direction avec son Zanpakuto en main, prêt à commencer l'entraînement. Je me mis donc à courir vers lui tout en dégainant Dokujaru. Ainsi, nos deux Zanpakuto croisèrent le fer et le choc fut tellement intense que le sable autour de nous s'envolait un peu partout. Mon regard plein de volonté croisa celui de Renji, cependant, je n'étais pas prête à sourire, l'entraînement n'est pas quelque chose sensé être drôle, d'après moi. La situation étant ennuyante et qui n'allait pas faire avancer le combat, je poussai de toute mes forces juste afin de le faire reculer, pas pour l'attaquer. J'utilisai le Shunpô afin de me trouver à sa droite. Cependant, mon Shunpô n'étant pas très développé, je dû faire trois pas afin d'arriver près de lui. N'importe qui aurait pu me voir arriver. Lorsque je fus sur son côté droit, je dis à voix haute :


« Hado no Yon : Byakurai ! » ( Sort destructeur n°4 : Byakurai )

Je pointai l'index et le majeur de ma main droite vers Renji, en direction du ventre afin de ne pas le blesser gravement si jamais je le touchais. Après tout, c'est un entraînement, pas un véritable combat. J'attendis donc de voir ce qu'il allait faire pour finalement être en garde avec Dokujaru.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Abaraï Renji

Lieutenant des Assassins



MessageSujet: Re: Combat dans l'arene.   Lun 1 Mar - 16:54

L'adversaire de Renji semblait refuser le combat au corps a corps. Legitime, il etait plus fort qu'elle dans ce domaine.Hum, contrariant ce petit entrainement. Néanmoins le Vice Capitaine de la 6eme division trouverait bien un moyen de tourner cela à son avantage. Tout en esquivant les sorts de kido de son adversaire, d'ailleurs Akari ne fit pas attendre Renji sur sa maitrise du kido, elle entrait directement dans le vif du sujet.
Apres avoir croisé le fer, le sort de son opposante le frola: Une petite eraflure, qui reussit quand meme a le blesser dans son estime. Mais cela ne fit que sourire Renji de plus belle.
Reculant d'un bond gracieux de deux pas, il mit zabimaru en garde. Il avait pu evaluer le Shunpô de son adversaire, qui n'etait pas fameux. Pas etonnant d'ailleurs, de la part d'une specialiste du Kido. Renji pourrait facilement tourner cela a son avantage, en la surprenant par sa vitesse naturelle et son Shunpo, qu'il pensait sans aucun doute et avec modestie meilleur que la vice-capitaine de la premiere division.

Ce soleil, pensa-t-il...

En effet, le soleil, atteignant son zenith et contraignant les protagonistes, obligait les shinigamis a plisser les yeux. Une goutte de sueur perla sur le front de Renji, suivant les traits de ses tatouages, et mourra sur son kimono noir et blanc. Tout ses muscles etaient tendus, prets a contrer une eventuelle offensive d'Akari...Les gradins etaient parcourus de rumeurs quelques secondes avant le début du combat. Pourtant, maintenant, un silence de mort y regnait. Les rares spectateurs suivaient la rixe avec une attention toute particuliere.
Soudain, des grains de sable soulevés par une legere brise vint entourer Akari et Renji.
Les deux combattants se soutenaient du regards, un sourire a peine naissant sur leurs lèvres.

Renji reflechit alors a son prochain assaut. Une attaque frontale etait déconseillée: Elle serait vite contrée par le kido de son adversaire. Ses neurones fonctionnaient a plein regime, et il fallait trouver une solution, et vite, car cette poignée de secondes duraient des minutes entieres dans la fougue du combat. Il evalua d'un rapide regard si son environnement lui permettait de prendre un avantage sur elle. Il detecta qu'elle etait pres d'un des pilliers de l'arene, ce qui faillit lui faire tirer un grognement de triomphe...

Ainsi, il fonca vers Akari, sabre vers l'avant, et d'un violent coup de Zanpakuto, la forca a se retrancher vers la droite, exactement la ou il voulait qu'elle aille.
Sur ce, il executa un rapide Shunpo, et tout comme elle auparavant, bien qu'etant plus vif, il se retrouva sur sa droite. Coincée et a sa merci, car elle etait dans l'impossibilité de reculer a cause du pillier. Renji put aisement donner un coup de Katana a la taille de sa rivale.
Le seul choix possible pour elle a présent etait ou de choisir de contrer d'un tres rapide coup de son zanpakuto l'assaut de Renji, ou de dresser un mur Défense grace a son Kido.
Normalement s'il avait bien calculé, l'invocation prendrait trop de temps a etre executé.
Etant sur de lui pensant que son adversaire etait touché, il recula de quelques pas et se tint sur ses gardes les plus solides possibles, car il savait que ce n'etait pas une petite passade de d'épée qui lui ferait gagner ce combat.

Il fallait a tout prix esquiver, au cas ou elle répondrai d'un sort plus puissant que le precedent...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akari Kebakku

Lieutenant des Assassins



MessageSujet: Re: Combat dans l'arene.   Ven 5 Mar - 19:36

Le sort de kidô que j'eus lancé n'eut apparemment l'air que de l'égratigner. Bien, au moins, ce combat semblait être parti pour être intéressant, très intéressant. Abarai Renji est spécialiste du zanpapkutô si l'on puis dire cela ainsi. En effet, c'est plutôt qu'il ne maîtrise pas vraiment les autres domaines et donc, qu'il s'est entraîné fortement dans celui-ci. Et bien, ça marchait pas mal. En effet, il effectua un Shunpô beaucoup plus évolué que le mien puis vint me bloquer contre un des piliers présents dans l'arène. J'avais oublié d'analyser le terrain et il venait sans aucun doute de l'utiliser contre moi. Il tenta donc, avec sa grande force, de me « trancher » au niveau de la taille. Bien que le kidô aurait pu être utile, ici, je n'aurais point eu le temps de m'en servir. Je pris donc le plus rapidement possible mon zanpakuto, cependant, il eut le temps de me toucher à moitié. Je ne pus que dévier qu'au bout d'un certain temps. Sa stratégie était bien élaborée et je dois dire que je fus surprise sur le coup. Moi qui croyais qu'il se basait simplement sur la force brute, je me suis lourdement trompée. Après cela, je me touchai l'endroit où je fus touchée. Le sang s'envahit sur ma main jusqu'à ce qu'elle devienne entièrement rouge. Quelle horreur, quel affront ! Maintenant, on pouvait apparemment passé aux choses sérieuses, c'est ce qu'il me fit penser en tout cas. Je le regardai de mon air neutre et peu intéressé afin de voir sa réaction. Cependant, il ne fit que sourire. A vrai dire, il souriait depuis le début du combat, il semblait l'apprécier, du moins, le début. Mais, allait-ce durer … ?

Le soleil frappait vraiment fort. Je ne pouvais m'empêcher de suer alors que le combat venait seulement de commencer. Mon adversaire semblait plus intelligent qu'il n'en avait l'air au début, et à présent, je dû rapidement observer notre terrain de combat. Je regardai donc à droite puis à gauche et seuls quelques éléments étaient présents dans cette arène. Il y eut tout d'abord les gradins où furent installés quelques gens dont je ne compris pas l'envie de nous voir sous cette chaleur insoutenable. Puis, les piliers qui entouraient l'intérieur de l'arène pouvaient être vraiment gênants mais en même tant utiles, il fallait savoir en faire son avantage comme l'a fait Renji il y a quelques secondes. Finalement, il ne restait que le sable qui se trouvait partout sur le sol de l'arène. Celui-ci pouvait pas mal ralentir nos mouvements mais que très peu, pas assez pour baisser entièrement nos capacités. Les stratégies ne sont pas trop mon truc cependant, si je voulais avoir une chance, je dû bien en user quelques fois. Je pris donc mon temps tout en me préparant à l'assaut. Des idées, des idées, des idées ! Aucune ne me venait à l'esprit, comment cela se pouvait-il ? Il devait bien avoir quelque chose que je puisse faire ?! Je n'eus pas le choix, la seule option qui m'offrait la chance de l'attaquer était d'utiliser mon Shikai. Cela serait peut-être pris pour un signe de faiblesse pour Renji mais ce fus une des seules chances qui s'ouvrit à moi pour l'attaquer en étant sûr de l'avoir.

Je mis donc mon zanpakuto en avant, bien perpendiculaire à mon nombril puis murmurai : « Kame, Dokujaru ! ». Soudain, mon katana commença à briller d'une lueur verte éclatante. Celle-ci brilla tout le long de la transformation de mon zanpakuto en Shikai. La lame changea petit à petit afin de devenir une lame ondulée comme lorsqu'un serpent avance. Ces « vaguelettes », si je puis dire, sont très linéaires et donc ont toutes la même longueur. Le tranchant de la lame s'étendit également sur la partie « non coupante » du katana à la base. Cette forme était en quelque sorte la forme de base de mon Shikai, en fait, j'en eus une autre mais je comptais l'utiliser quelques secondes plus tard. Je serrai fort le manche toujours en peau de serpent de mon zanpakuto puis vint au corps à corps pour attaquer Renji. Je fus certaine que cela le troubla ayant vu auparavant mes capacités peu élevées au corps à corps. Cependant, tout était clair dans ma tête, il ne restait plus qu'à passer à la pratique. Je vins donc confronter mon sabre au sien qui était naturellement en garde. J'essayai de rester dans cette position avec lui comme lorsque l'on « croise le fer ». Je résistai le plus possible afin d'avoir le temps de murmurer une nouvelle fois cette petite phrase : « Kame, Dokujaru ! ». Ma lame se remit à briller de la même manière que précédemment. En fait, elle changea totalement de forme cette fois ci. En effet, la lame qui était ondulée tel un serpent se mit à devenir réellement un serpent. Celui-ci entoura la forme scellée de Zabimaru afin de le bloquer et vint jusqu'au bras de Renji. N'ayant pas assez de force pour retenir Renji davantage, je fis en sorte que Dokujaru morde le bras de mon adversaire. Cela terminé, je me retirai immédiatement du corps à corps qui venait de pas mal m'épuiser.

Néanmoins, ce ne fut pas inutile. Effectivement, durant une dizaine de secondes, Renji allait être immobilisé. En vérité, Dokujaru n'avait pas simplement mordu mon adversaire mais il lui avait également injecté du poison paralysant ou offensif par rapport à l'endroit mordu. Cependant, je n'eus pas le temps de viser un point vital donc il fut seulement paralysé. J'avais donc une dizaine de secondes, mais pour faire quoi me direz-vous ? Et bien, afin de lancer un kidô mais d'une puissance plus élevée grâce à la récitation entière du sort. J'eus donc besoin d'utiliser mon plus puissant sort d'attaque afin de le garder en place le plus possible. C'est bien sûr un entraînement mais je sais parfaitement que mes sorts de kidô qui sont tous en dessous du n°20 ne vont pas le blesser gravement surtout celui que je comptais lancer. Cela va seulement le désavantager. J'allais donc voir si cela marcherait ou non. Je pris donc une grande respiration puis dit clairement mais en même temps rapidement mon sort de kidô :


« Désintégration, chien noir de Rondanini, lève les yeux et brûle, que mon pouvoir te terasse ! - Hakudo no Kyû : Geki ! » ( Sort destructeur n°9 : Geki )

Une espèce de champ de force apparut autour de Renji qui eut comme effet, normalement, de le paralyser. En tout cas, je devrais avoir le temps de l'attaquer vu que mon poison fait encore effet, du moins durant deux secondes au mieux. Je fonçai donc sans hésiter, Dokujaru à sa forme Shikai de « base », puis tenta de le trancher tant qu'il fut immobilisé. Mon coup partit de son épaule droite à sa hanche gauche. Après cela, je me plaçai en face de lui afin de voir ce qu'il comptait faire ou au moins, s'il est blessé.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Combat dans l'arene.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Combat dans l'arene.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chef faustoausto :: RP DES EX MEMBRES :: SOUL SOCIETY :: SEREITEI-