AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Terrain d'entrainement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Casanova

Lieutenant des Assassins



MessageSujet: Terrain d'entrainement   Jeu 18 Fév - 9:36

    Première vague, ils sont bien une cinquantaine, mais je dois suivre les ordres… Les exterminer !

    Afin de forger son caractère bien trop enfantin et timide, la jeune épée reçu pour ordre de se rendre dans la forêt des Menos Grande et de ne pas en ressortir avant d’être devenu plus fort intérieurement et physiquement. Rien de bien compliqué en soit me direz vous, mais c’était très difficile pour cet Arrancar incarnant la gentillesse, en effet il était actuellement incapable d’ôter la vie à quelqu’un, mais c’est là que sa séance d’entraînement allait lui être bénéfique, cela pouvait durer des jours comme des semaines, car tout dépendait de lui et de sa volonté de survivre. Mais Casanova y avait une règle supplémentaire assez contraignante pour ne pas dire handicapante : Il ne devait pas employer les pouvoirs de son Zanpakuto, mais juste le tranchant de sa lame et de son Cero… Il ne devrait compter que sur ses performances physiques, mais aussi sur ses réserves d’énergie spirituelle car il allait devoir injecter du Reiatsu dans son sabre pour pouvoir faire des dégâts sur les gros Hollow sinon le Nuevena Espada signait son arrêt de mort le pauvre ! Il partit tranquillement de Las Noches, en marchant dans le désert blanc pendant plus d’une demie journée pour enfin atteindre la clairière de l’immense étendue boisée, très effrayante pour quelqu’un n’était pas du coin. Casanova regarda la Lune, tout en ayant une sensation très étrange mais il n’y prêta pas trop d’attention, car ce dernier devait se concentrer sur son futur infernal entraînement, il allait souffrir mais tant pis, la prochaine fois il sera moins gentil avec certains. Il vérifia que son Zanpakuto était toujours à sa ceinture. Bah oui, il serait bien échu qu’il le perdre pile poil à ce moment là… Après avoir reprit son sang-froid et avoir fait le vide total dans sa tête, l’Arrancar posa un pied dans l’antichambre de l’enfer, le bruit que le pas avait généré fit écho dans toute la zone alertant ainsi ses futurs ennemis de sa présence dans leur domaine privé. A partir de maintenant, il devra être sur ses gardes vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour ne pas se faire surprendre par ses opposants. Aussi, pour parer à toute éventualité, notre Espada sorti son sabre pour plus de sûreté dira t’-on, de plus, la surface de combat était immense et savoir où se trouvait tout le monde, cela lui était tout bonnement impossible maintenant. Notre ami faisait attention à tout, au moindre coup de vent qui signifiait le mouvement de quelqu’un, le moindre bruit qui signifiait la même chose. Tous ses sens étaient en alerte, il était près é trancher pour survivre, ça personnalité à radicalement changée en un très court laps de temps, il était méconnaissable, c’était sur et certain maintenant, il allait faire un carton ici…

    Soudain, une brise faisant un gros bruit passa tout près de Casanova, ce dernier se retourna très rapidement, plantant sa lame dans le corps d’un Hollow, le tranchant en deux, puis en dix parties différentes à très grande vitesse. Le monstre, enfin ce qu’il en restait tout du moins s’évapora en d’infimes particules d’énergie spirituelle. C’était là le commencement des hostilités pour le Nuevena Espada, la fête venait tout juste de débuter… Il était tout de même choqué parce qu’il venait de se passer, il avait explosé un de ses compatriotes ! Mais après tout, c’était sa vie ou la sienne donc aucune hésitation possible désormais, on tue ! Peu de temps après, environ trois petites secondes, un autre sauta dessus sans prévenir mais malheureusement pour ce dernier, l’Arrancar l’empala net et le tua sur le coup en brisant son masque par la même occasion. Ensuite, une dizaine de monstres comme les précédent mais en plus volumineux se dirigèrent vers notre héros pour tenter de le submerger et de le bouffer tout cru mais pas de chance pour eux car il était fort et doué d’un peu de bon sens. En effet, plutôt que de tous les affronter, autant les faire griller avec son Cero en un seul coup, il gaspillera moins de souffle comme cela et de plus le style était présent, de plus les retombées de l’attaque pouvaient aussi blesser d’autres ennemis tapis dans la pénombre de la forêt. Doucement, il rapprocha ses deux mains l’un de l’autre, mettant celle pourvu du Zanpakuto derrière celle qui était libre. Ensuite, une sorte de boule rougeâtre se manifesta dans le creux de la main gauche de Casanova, tout en s’intensifiant au fur et à mesure que le temps passait et que ses ennemis se rapprochait de lui. En l’espace d’un instant, un énorme laser rouge partit comme une fusée sur la masse de monstres, les annihilant tous, et causant également des dégâts à l’environnement, des bouts d’arbres était brûlés, une partie du sol était creusée, de la fumée s’en dégageait au même titre que sur les troncs d’arbres morts. C’était parfait, notre jeune ami n’était pas essoufflé, aucune goutte de sueur, il avait déjà bien progressé depuis le test d’Aizen-sama. Il était heureux en ce moment, il prenait de plaisir à combattre tous ces montres, Casanova venait de franchir un cap c’était certain. Mais maintenant il devait survivre à tout cela et ce n’était pas encore gagné croyez moi…

    Les indigènes, bien que faibles pour cette première partie, étaient très voraces, et attaquaient en bandes, comme les meutes de loup vous voyez ? Mais notre Arrancar était sur ses gardes, il connaissait très bien leur manière de procéder pour chasser, en plus celle-ci était fort primitive, mais toujours appliquée car terriblement efficace. Sauf que, Casanova était un gros morceaux, trop gros pour ces derniers et il allait leur faire payer leur insolence. Tous les éradiquer de la forêt, bien que dans le fond c’était lui l’intrus, il n’était pas le bienvenu en ces lieux, mais tant pis, il était là pour devenir plus fort et donc, tuer du Hollow à outrance, pour les faire venir jusqu’à lui, il laissa s’échapper une petite quantité de Reiatsu de son corps, de cette manière, les ennemis seraient jusqu’à lui par leur faim, leur faim d’âme et d’énergie spirituelle, il en salivait dégât, un plat délicieux s’annonçait déjà, mais il était coriace l’Espada et risquerait d’être fortement indigeste pour ces derniers… La détermination du Nuevena était à son maximum, il ne pouvait être plus concentré non plus, c’est vrai, aussi il vit arriver cette fois si une bonne vingtaine de gigantesques monstres des ténèbres cette fois, vous vous rendez compte ? Leur nombre avait doublé de puis la dernière fois ! Mais cette fois-ci, il n’était aucunement question d’employer un Cero pour se débarrasser d’eux mais d’employer le Zanjutsu, les trancher de sa magnifique lame bleue d’un seul coup, ou plusieurs ça c’était à lui de voir. Il les laissa s’approcher dangereusement, puis très rapidement, il trancha le masque de l’un d’eux, en ayant exécuté un magnifique Sonido pour arriver au niveaux de son visage, car il mesurait environ trois mètres, voir plus. Mais il s’évapora en particules spirituelles quelques secondes après être entré dans le champ d’action de son adversaire. Ensuite, un autre arriva dans son dos, mais juste à temps, il sauta en arrière pour l’attaquer en piquée et ainsi le clouer directement au sol pour le neutraliser. Mais il en restait encore beaucoup, tellement qu’avoir dégommé ces deux là ne suffit pas à diminuer leur nombre ! Soudain, il plaça sa jambe droite en avant, et s’abaissa, comme s’il allait se propulser dans le tas… !!! Il parti comme une balle de revolver, et dans de petits éclats de lumière, on pouvait apercevoir le visage sombre de Casanova, il les tranchait très vite, le sang giclait partout, il en avait sur lui, sur le visage, sa lame quant à elle en était recouverte, le sang de victimes antérieures avait séché et souillé cette si belle pièce… Subitement, en voyant toutes les morts qu’il avait causé, son regard avait changé du tout au tout, il devint sinistre, alors qu’avant, il était enjoué, vraiment quelle histoire sordide pour lui. Pour finir, il bougea de là où il se trouvait pour aller chercher d’autres ennemis dans la forêt et les dégommer tous uns par uns, en sautant d’arbres en arbres, regardant droit devant il, il pensa :

    *Aizen-sama, qu’aviez vous derrière la tête ? Vous saviez pertinemment que m’envoyer ici et me forcer à survivre en tuant tous mes congénères allait me transformer, mais je n’étais pas d’accord avec vous sur ce point là… Mais bizarrement, je commence à adorer ça, je commence à aimer voir mes ennemis tomber devant moi, pourfendu par ma lame. Un jour il faudra que vous m’expliquiez le pourquoi du comment…*


Dernière édition par Casanova le Ven 9 Avr - 8:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Casanova

Lieutenant des Assassins



MessageSujet: Re: Terrain d'entrainement   Ven 19 Fév - 9:54

    On prend les mêmes et on recommence, leur nombre a triplé j’ai l’impression !

    Après quelques gracieux et magnifiques Sonidos, il se laissa atterrir sur un branche d’arbre de la forêt des Menos Grande. Cette fois, c’était parfait car on ne l’avait pas encore attaqué, il n’était pas exténué par sa précédente prouesse et ses sens étaient tous en alerte pour parer à tout type d’attaque, telles que par derrière, latéralement ou encore frontale. Une chose était sûre c’est que cet entraînement servira à quelque chose au moins. Au fond de lui l’Espada numéro neuf pensait qu’il était en période de transition, il était partagé en un monde de félicité, de gentillesse et d’amour, et de l’autre côté, un monde de chaos total et sanguinaire. C’était très difficile pour ce dernier de choisir. Rester gentil ou bien devenir un vrai combattant et tuer n’importe qui froidement… Quel être complexe ce Casanova. Aussi, le Nuevena sentit une légère perturbation dans le vent qui venait allégrement caresser son visage et le reste de son corps, oui en effet il savait pertinemment qu’il n’était pas seul ici, que quelque chose ou quelqu’un attendait le moment propice pour venir l’attaquer par surprise. Le pauvre, compter sur sa maîtrise du sabre contre même des Menos Grande, cette sinistre pensée lui traversa l’esprit et le fit douter un instant mais tant pis, si il devait mourir aujourd’hui, c’est que tel était son destin… Ensuite, contre toute attente, ce n’est pas un ennemi qui surgit de nulle par mais un Cero, au niveau du sol qui remonta très haut, dans un sifflement assourdissant, tel un rayon laser fit tout exploser et dans un gros nuage de poussière également. C’était un Hollow d’environ un mètre quatre-vingt quinze, pourvu d’un gros masque blanc et un trou à la place du cœur, sans nul doute très classique chez un Hollow vous en conviendrez. Dans un rapide Sonido générant un bref sifflement lui aussi, passa derrière le dos du monstre et notre Arrancar favori avait le dos de sa lame posée sur son épaule droite le sourire aux lèvres par-dessus tout. Il avait évité cette attaque car il avait senti sa présence il y a un moment déjà. Le monstre hideux et répugnant retourna rapidement pour constater avec effroi qu’il venait de rater son coup et qu’il était par conséquent condamné à mourir de par la lame de son adversaire. Triste réalité quand on veut s’attaquer seul à un gros gibier… Ce qui bien évidement ne rata pas, et pour cause, sa tête chuta en direction du sol, accompagné par le sang circulant dans son corps et qui giclait désormais. Une attaque fulgurante, une pure merveille. Une attaque fulgurante, une pure merveille. Les bouts de ses vêtements étaient déchirés, froissés et pas très beaux à regarder non plus d’ailleurs. Il y avait du sang partout et cela n’allait pas s’arrêter en si bon chemin…

    Les Hollows, plus rapides cette fois, commençaient à débarquer de tous les côtés. Notre jeune Arrancar se laissa atterrir sur le sol avec classe, comme un certain Espada sur qui il prenait modèle constamment, Ulquiorra Schiffer. Il rangea son sabre dans son fourreau et avait prévu de le laisser y reposer un moment. Non, ne croyez surtout pas qu’il avait renoncé, loin de là ! Casanova se dit juste qu’Aizen ne lui avait pas interdit de concentrer son Reiatsu dans les membres de son corps pour avoir plus d’impact sur les monstres qu’il frapperait tel un animal. Et cela ne rata pas : Casanova resta planté au milieu de tout, quant aux créatures voraces gouvernées par leurs instincts primaires, il ne firent pas long feu dans le périmètre d’actions de leur soi-disante «proie». Notre ami les laissa venir, s’approcher au maximum pour mieux se faire surprendre et c’était très facile vu que les monstres du Hueco Mundo, du moins la grasse majorité d’entre eux ne réfléchissait guère avant d’agir et fonçaient tête baissée dans la gueule du loup si on peut dire… Une fois à bonne distance, le Nuevena Espada releva subitement la tête avec un sourire meurtrier, pour ainsi leur faire comprendre par la mort leur stupidité exacerbée. Les coups de poings volaient tels des étincelles lorsqu’un forgeron façonne une épée à sa manière. Dans un fracas infernal et un beau de sang, les masques des Hollow explosaient un à un, puis pour terminer le dernier, Casanova agrippa sa tête et commença à lui mettre des coups avec la sienne, lui fissurant partiellement le masque, puis lui attrapa la jambe pour le faire valser dans un arbre se qui le cassa net en moins de deux secondes tellement le coup fut violemment porté sur la cible. Ensuite, dans un saut périlleux avant, le Nuevena Espada sauta à pieds joints sur le dos de son adversaire et le piétina comme un fou, lui explosant tout le dos en quelques secondes à peine tellement les membres son corps étaient boostés par son Reiatsu. Pour enfin le faire valser dans les airs avec un gros coup de pied dans les fesses et atomiser ce dernier au moyen d’un puissant Cero rouge comme son sang venu tâcher les vêtements blancs de Casanova. Le monstre n’existait plus désormais, il fût littéralement désintégré par le sort de son adversaire. Quelle démonstration de supériorité, il était évident que les dix monstres l’ayant attaqué comme des imbéciles ne faisait pas le poids contre lui, il les avait écrasé comme des insectes. Hum… Le silence était apparu, c’était mauvais signe, un silence aussi malsain que celui-ci ne présageait rien de bon pour l’avenir. Des ennemis allaient sûrement surgir d’un endroit inconnu une fois encore, avec la ferme intention de le bouffer tout cru pour leur dîner quotidien. Cela l’amusait grandement, il commençait à jouir du massacre, c’était une chose vraiment horrible en soit car petit à petit il se transformait en véritable machine à tuer, mais au fond de lui il restait une personne gentille et attentionnée.

    «Vous n’êtes que de vulgaires parasites. Je vous déconseille vivement de m’attaquer seuls, le combat n’en serait qu’abrégé. Même si je ne dois compter que sur ma force, je ne mourrai pas ici vous m’avez entendu ? Et ce message s’adressait bien évidemment à vous aussi, Aizen-sama…».

    C’était bien vrai, de vulgaires parasites attaquant n’importe comment. Et une fois de plus, des Hollows d’une certaine taille et de couleur verte tirant sur le marron surgirent des ténèbres dans en plein dans l’angle mort de Casanova et dans un élan de colère totale, le martelèrent de coup de poings à n’en plus finir, d’ailleurs cela leva un énorme nuage de sable blanc. On pouvait constater que l’Arrancar gisait au sol, mais par un phénomène étrange, il se retrouva assis sur els trapèzes de son adversaire, pointant le bout de son épée sur le sommet du crâne masqué de son redoutable ennemi. En effet le monstre avait frappé l’image du Nuevena Espada et allait s’en mordre les doigts, croyez moi… Pour terminer son ennemi en beauté, il donna un coup d’épée perçant sur sa tête, la lame la traversa et finit sa longue course au fond de sa gorge, ensanglantée. Le gigantesque Hollow fut terrassé en quelques secondes à peine, très effrayant quand même vous ne trouvez pas ? Après avoir extrait sa lame Casanova sauta très haut dans les airs pour avoir ses opposants en face de lui pour mieux les surprendre par une attaque éclair ou autre chose encore. Peut-être développerait-il une nouvelle capacité pouvant aider à mieux servir la cause d’Aizen-sama et de le conforter dans son idéal. Si Maître Aizen était heureux alors l’Espada numéro neuf l’était également. Il en était ainsi depuis des lustres et cela n’était pas prêt de changer. Mais bon, pour en revenir à son entraînement intensif, notre jeune ami sentit une perturbation dans les courants d’air parcourant la grande forêt des Menos Grande. Après avoir enchaîné trois Sonidos parfaitement exécutés à la manière de certains de ses collègues, Casanova arriva à la hauteur d’un autre gêneur pour lui asséner une manchette gauche chargée de Reiatsu hyper condensé pour augmenter et ce de manière significative, les dégâts du coup porté. De ces effroyables monstres il en restait encore quelques uns part ci par là, toujours fermement décidés de passer à l’attaque et assaillir leur prétendue proie jusqu’à ce que mort s’en suive. Ainsi soit-il, Casanova serait prêt pour les recevoir comme il se doit, avec classe et froideur, tel un Vasto Lorde. Ce jeune Arrancar en avait l’étoffe c’était indéniable, de plus il ne cessait jamais de progresser au fil des journées qui défilaient. Notre ami favori ne perdit plus une seule seconde et sortit son Katana bleu, il exécuta un Sonido parfait, pour réapparaître trois secondes plus tard derrière ces derniers son sabre levé vers le haut couvert de sang, stupéfaits du phénomène qui venait de se produire sous leurs yeux ébahis. Il n’y avait plus un chat pour l’instant, mais le vent était encore plus perturbé qu’avant, soudain, et ce contre toute attente de la part de Casanova, un gros truc surgit derrière lui en générant un énorme nuage de poussières…


Dernière édition par Casanova le Ven 9 Avr - 8:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Casanova

Lieutenant des Assassins



MessageSujet: Re: Terrain d'entrainement   Lun 1 Mar - 0:21

    Encore ? Tant pis, je ne tomberai jamais, je deviendrai fort !