AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un peu d'air, et de shopping [Rangiku-san]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

~ Hinamori Momo ~

Lieutenant des Assassins



MessageSujet: Un peu d'air, et de shopping [Rangiku-san]   Lun 21 Déc - 14:41

C'était un bel après-midi. Oui, vraiment. Le temps était idéal pour se distraire et vaquer à des occupations agréables, de préférences à l'extérieur.

Seulement, ce ne serait pas le cas pour Momo, effectivement celle-ci avait de nombreux rapports à effectuer et à déposer au siège de la 1ere Division. Et oui, maintenant que son Capitaine n'était plus là, elle était la seule à avoir l'autorité nécessaire pour pouvoir assumer les lourdes tâches administratives concernant la Division qui reposait à présent presque uniquement sur ses épaules, frêles épaules qui auraient bien besoin de qui sur vraiment pouvoir s'appuyer. Il était vrai qu'elle pouvait demander au 3e siège de l'aider, cependant, ce pauvre homme en avait déjà bien assez fait durant la ''convalescence'' de la jeune Shinigami. Elle lui était redevable, certes, reconnaissante pour avoir maintenu la Division tête hors de l'eau alors qu'elle l'avait laissé dans le chaos et sombrer après le simulacre de la mort de son Capitaine, orchestré par lui-même. En parlant de Capitaine, on le lui en avait imposé un nouveau, elle avait bien entendu fait un scandal à son arrivée, depuis elle l'ignorait, il était hors de question pour elle de laisser cet étranger, car c'était ainsi qu'elle le considérait, elle ne le connaissait ni d'Eve, ni d'Adam et elle ne souhaitait pas vraiment apprendre à plus le connaître. Elle ne l'avait plus revu depuis son arrivée en tout cas.

A cette pensée, le visage de Momo s'attrista, elle n'avait pas déjà été particulièrement joyeuse au début de la journée, comme tous les autres jours d'ailleurs, mais là elle ne se sentait plus l'envie de rien faire. Et quand elle n'avait rien à faire, fatalement, elle laissait ses pensées l'emporter sur ses actions, elle détestait ses moments là. Elle posa le pinceau qu'elle tenait entre ses doigts pour se prendre la tête dans les mains et ferma les yeux violemment.

'' Ne pas y penser, ne pas y penser, ne pas y penser...''

Cette supplication rapide, murmurée et désespérée, la Vice-Capitaine se surprit à prier pour qu'elle soit exaucée, même si ce n'était que durant un court laps de temps. Mais peine perdue, chaque fois qu'elle fermait les yeux, une image apparaissait: celle de son Capitaine lui souriant dont les yeux doux, attentionnés se métamorphosaient subitement en un regard froid et méprisant.

''Assez, Momo! Cesse d'y songer!''ordonna la voix fluette de son Zampakuto.

Elle rouvrit les yeux. La pièce était vide. Le soleil brillait, la lumière traversait les shôjis en papiers fins pour irradier les appartements de la demoiselle.

Elle balaya sa chambre du regard, elle posa ses yeux sur le sol où des fragments de miroir cassé trônait sur le sol. Encore une incartade de la nuit derrière. Effectivement, bien que le Capitaine Unohana lui ai prescrit des tisanes pour l'aider à dormir, son sommeil était toujours très agité et hanté par de terribles cauchemars l'arrachant au repos et la réveillant violemment pour la laisser paniquée et désorientée dans sa chambre. Et la nuit dernière, la première chose qu'elle eut croisé après être sorti de son futon en sueur et toute tremblante fut de croiser son reflet dans le miroir, image laide, désagréable dont le visage était ravagé par la fatigue, la peur, la solitude. Elle avait bien conscience qu'elle était bien loin de la jeune fille fraiche, heureuse et rayonnante qu'elle avait été auparavant, mais était-ce car elle venait de sortir des bras de Morphée ou bien car elle détournait toujours les yeux en face d'un psyché, toujours était-il que la réalité l'avait heurter de plain fouet. Cela avait été insupportable et elle avait brisé l'objet coupable de cette soudaine prise de conscience, s'en était suivit une crise de pleurs entrechoquée par des spasmes et suffocations. Puis au bout d'un temps cela s'était calmé.

Tout cela était à cause de lui d'après Tobiume.

'' Et j'ai raison, je suis sûr qu'au fond de toi, tu le sais!

Mais jamais, au grand Dieu, jamais Momo n'accuserait son Capitaine d'être responsable de tous ses maux, si il n'y avait qu'une seule coupable de son état actuel, c'était elle. Elle avait échoué quelque part, elle avait forcément fait quelque chose de mal. Quelque puisse être l'impair qu'elle avait commis, cela avait dû le blesser ou le mettre en colère et le coup de sabre avait dû partir...

'' Tu as toujours clamé que c'était l'homme le plus calme et le plus affable que tu ai jamais rencontré. Pas le genre impulsif. Regardes les choses en face: tout était calculé, ton ami aux cheveux rouges te l'a bien raconté, il t'as dit mot pour mot ce que ce traître avait dit!'' s'emporta l'esprit de son sabre.

'' Ne l'insulte pas Tobiume, je t'en prie...''

Un silence survint. Visiblement, Tobiume était gênée de la peine qu'elle faisait à sa propriétaire puisque sa voix se radoucit légèrement pour lui dire

'' On s'est bien fait avoir, moi la première pourtant je n'était pas aveuglé par lui. Reconnaissons cette erreur et essayons d'avancer, hein Momo. Allons de l'avant. Je ne veux plus te voir blessée, je ne veux plus me sentir impuissante de ne pas avoir senti qu'il y avait anguille sous roche, je ne veut plus me sentir coupable de ne pas avoir été assez forte pour te protéger, je ne veux plus que tu pense que cet homme est une bonne personne, le héros que tu pensais avoir ne reviendra pas, il ne posera plus jamais les yeux sur toi, même pas il ne doit avoir une petite pensée pour toi. Je ne veux plus te voir croire en quelqu'un qui ne mérite pas ta confiance, ta sollicitude, toute ton attention.''

Elle ne pouvait pas, elle ne pouvait pas se détacher de lui aussi facilement, il était tout pour elle, tout ce qui lui restait. Personne ne comprenait, personne ne pouvait comprendre. Tous ne parvenait pas à comprendre à quel point elle se sentait seule sans lui, à quel point elle avait besoin de personne avec qui en discuter pour s'en libérer sans se sentir coupable. Enfin, il y avait bien le Capitaine Unohana mais tout aussi aimable qu'elle puisse être, Momo ne parvenait pas totalement à ouvrir son coeur et à s'adresser à elle le plus honnêtement possible.

Lorsqu' Hinamori essayait de parler du Capitaine Aizen, Abarai lui intimait de ne plus le faire, que c'était mal et qu'elle devait l'oublier. Elle avait obéit, rare était les mots qui sortaient de sa bouche en référence à son Capitaine en présence d'autres officiers, cependant, toutes ses pensées étaient dirigées vers lui, vers le Capitaine Aizen, et ce n'était pas le regard en coin de Kira sachant vers où convergeaient ses songes qui changerait ça. Ni le regard compatissant d'Hisagi qui indiquait qu'il comprenait sa souffrance, parce qu'en fait, personne ne pouvait comprendre. Ni les regards en coin de certains Shinigamis qui indiquaient qu'elle qui était si proche de son cher Capitaine aurait dû se douter qu'il préparait un mauvais coup. Elle ne savait pas comment réagir face à son Shiro-chan, celui-ci lui répétait souvent qu'il allait tuer le Capitaine Aizen comme si cela ferait plaisir à la jeune Shinigami. Non, au contraire, cela la détruirait, pour de bon.

Oui, elle l'avait dit, elle l'avait dit au Capitaine avant qu'il ne la poignarde, la seule chose qui comptait pour elle était qu'il soit vivant, rien d'autre. Cela tenait toujours, qu'importe qu'il l'ai trahi avec la Soul Society, qu'importe le coup de sabre qu'il lui ait assené, il était en vie, c'était l'essentiel. En sachant cela, elle pouvait survivre. Mais si il venait à périr, alors il ne resterait à Momo qu'à mourir. Elle se souvenait de la douleur en voyant le faux cadavre sur le Mur Sacré Est, elle se souvenait la douleur de voir son sang rougeoyant couler sur le mur blanc, elle se souvenait du froid qui l'avait envahi sentant le monde s'écrouler sous ses pieds, et elle se souvenait à quel point elle avait souhaité que ce ne soit elle qui soit clouée et ensanglantée sur ce mur si cela avait permis au Capitaine de vivre. Elle se serait sacrifié avec joie, car pour elle rien ne comptait plus que lui...

Et tout le monde la jugeait pour ça, même son Zampakuto.

'' Je te juge, c'est vrai, mais pour t'ouvrir les yeux. Tu ne peux pas rester enchaîné à son fantôme, fantôme qui n'était qu'une illusion, fantôme qui n'a d'ailleurs, jamais réellement existé! Ton incrédulité n'a fait qu'alimenter cette illusion, réalises le Momo!''

'' Tais toi Tobiume, tais toi!''

Silence. Enfin le silence, elle pouvait enfin penser. Elle aimait Tobiume, sa fidèle compagne qui était toujours à ses côtés, mais parfois, elle se sentait étouffée que cette voix d'enfant s'enquiquine à essayer de faire avaler ses idées à Momo. Tobiume ne voulait que son bien, c'était un fait. Mais Hinamori n'avait guère besoin d'une main secourable, elle avait besoin du Capitaine Aizen.

'' C'est la dernière chose que je te dirais aujourd'hui, Hinamori Momo, il y a une différence entre avoir besoin d'être avec quelqu'un et vouloir être avec quelqu'un! Tu me dis bornée, mais tu l'es tout autant que moi, sur ce, passes une agréable journée à te morfondre, j'en ferais autant dans ton monde intérieur! Hmpf!''

Le silence revint. Tobiume s'était vexée on dirait, elle avait toujours été assez soupe-au-lait. Mais encore une fois, si elle venait de se mettre son épée à dos pour quelques temps, effectivement, celle-ci était rancunière. Pire: contrairement à Momo qui tendait toujours l'autre joue, Tobiume, elle ne savait pas pardonner.

Hinamori contempla de nouveau la pièce. Un peu d'air frais ne lui ferait pas de mal, au contraire, elle avait bien besoin d'une petite bouffée d'oxygène. Tant pis pour la paperasse, elle la terminerais un peu plus tard dans la journée, aujourd'hui, les soldats de sa Division avait quartier libre en plus, elle n'aurait donc aucun entraînement à diriger. Oui, elle était résolue, sortir un peu ne serait pas néfaste. Elle se leva donc et traversa sa chambre, évitant les bouts de miroir cassé, elle les ramasserait en rentrant. Elle sorti de ses appartements pour marcher dans les couloirs de sa Division, ils étaient déserts, au moins elle n'aurait pas de faux sourires à faire devant ses subordonnés pour les rassurer.

Ah finalement, l'endroit n'était pas si vide qu'elle le pensait puisque deux jeunes recrues étaient en grande discussion. Sur un festival ayant bientôt lieu et notamment sur le magnifique feux d'artifice qui l'accopagnerait. Les feux d'artifices... beauté éphémère dans le ciel illuminant les cieux assombris à cause de la nuit. Le dernier qu'elle avait vu était celui organisé pour l'anniversaire de son Shiro-chan, Rangiku-san était là, et le Capitaine Aizen aussi... à ce souvenir, elle se permit d'esquisser un léger sourire qui s'éclipsa bien vite en songeant que cette ère de plénitude, de bonheur et de sécurité était bien loin à présent. La voilà qui broyait de nouveau du noir...

Qu'est-ce qui pourrait l'égayer un peu? Aller admirer les champs de fleurs dans le Rukongai, il y en avait un magnifique à quelques Shunpo du Seireitei... Tien en pensant au Seireitei, pourquoi n'irait-elle pas faire un petit tour aux galeries marchandes? Elle avait besoin de s'acheter un nouveau carnet à croquis ainsi que du fusain. Certes, ses esquisses actuelles étaient sombres et torturées mais dessiner lui permettait de se vider la tête momentanément... Après avoir acheté ce qu'il lui fallait elle pourrait bien réaliser quelques croquis de paysage avoisinant le Seireitei pour se détendre. Oui, cela semblait être une bonne idée.

Quelques coups de Shunpo plus tard, elle se trouvait dans une rue adjacente au commerces situées dans la villes des Shinigamis. Elle marcha donc pour se retrouver dans la grande allées, remplie par la multitude de passants étant eux aussi en quartier libre. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas vu autant de monde? Depuis la fin de sa convalescence, elle restait surtout enfermé chez elle, parfois dans le bureaux du Capitaine qu'elle avait réussit à sauver des ignobles ingrats qui voulaient vider la pièce, elle se rendait quelques fois à la 4e Divisions durant des heures où elle était peu fréquentée, sinon elle restait dans les baraquements de la 5e Division. Alors qu'elle marchait l'âme en peine en pleine réflexion, elle bouscula quelqu'un, face à l'impact et à la surprise, elle bascula en arrière et tomba. Lorsqu'elle se releva ce fût avec surprise qu'elle vit une personne qu'elle connaissait bien: Matsumoto Rangiku, Vice-Capitaine de la 10e Division.

''Rangiku-san? Vous faîtes du shopping?''

Elle la détailla se demandant si elle n'avait pas pris la poudre d'escampette du bureau qu'elle partageait avec Shiro-chan pour pouvoir folâtrerai librement. Puis alors qu'elle la fixait, elle se reprit.

'' J'en ai même oublié de vous saluer, veuillez me pardonner.''
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Un peu d'air, et de shopping [Rangiku-san]   Mar 22 Déc - 15:50

Les quartiers de la 10e division semblait être calme. Ce qui était tout de même rare... Effectivement, depuis la fameuse trahison des capitaines de la 3e, 5e et 9e division, certaine personne n'était plus vraiment comme d'habitude... Logique me direz-vous... On ne pouvait plus faire vraiment confiance à autrui... Enfin, cela dépendait surtout de la personne en face de vous... Dans les quartiers de l'administration de la division, une porte était ouverte... Le bureau du capitaine Histugaya Toshiro... Pourtant, il était parti très tôt le matin, pour une réunion importante... Étrange... Mais c'est bien sûr, comment l'oublier... Matsumoto Rangiku, la lieutenant de la division... Elle avait élu domicile dans ce bureau depuis.... Toujours?... Bref, elle était donc assise tranquillement sur la canapé...
Rangiku n'était pas du genre à ce morfondre sur elle-même... Non, elle allait de l'avant et cela même après cette trahison. Effectivement, elle connaissait plus que bien, l'un des trois capitaines... Pourtant, elle n'était dans aucune des divisions... Mais cela c'est passé bien avant qu'elle entre au Gotei 13. Rappelons-nous de son passé... Elle avait vécu pas mal de temps dans le Rugonkai, comme beaucoup de shinigami... Elle venait d'un des arrondissements les plus pauvres et un jour qu'elle était vraiment mal en point. Un jeune garçon des plus étranges vint la sauvé d'une mort certaine... Ichimaru Gin. Après cela, ils entrèrent tous deux à l'école des shinigami... Gin en sorti au bout d'un ans et elle au bout de quatre... On voit qu'elle adorait l'éducation... Enfin bref, elle entra directement dans la 10e division et ne la quittera plus depuis... Mais pour revenir à ce jeune garçon, elle avait tellement vécu de chose avec lui, qu'elle ne réalise toujours pas de sa trahison... Pour elle, il était un garçon certes spécial, mais pas méchant... Voilà qu'elle se trompait et depuis bien des années... Comment n'avait-elle pas vue cela avant? Personne ne le sait... Bon, il faut dire aussi, qu'elle n'était pas dans la même division, ce qui n'aidait pas vraiment... Enfin...
 - Matsumoto Fukutaisho?!
Rangiku qui était plongée dans ses pensés, regarda par dessus son épaule et vit son troisième siège à la porte... Elle se leva et l'invita à entré. Elle fit un regard inquiet et lui demanda sans perdre de temps... 
- Qu'est-ce qui se passe? Le capitaine à des ennuis?
Depuis, l'histoire avec Aizen, la lieutenant était sur ses gardes... Elle s'en voulait de n'avoir pas été présente pendant le combat entre les deux hommes... Cela aurait sans doute servie à rien, mais tout de même... Le rôle d'un lieutenant et de suivre son capitaine... Hors, elle avait failli à sa tâche... Bien, qu'elle ne pouvait pas vraiment, car à ce moment précis, elle était emprise avec le lieutenant de la 3e division, Kira Izuru...
- Non, le capitaine va bien... Je.. Je voulais juste... savoir comment vous alliez vous?
Rangiku fut des plus surprise par cette question... Comment elle allait?... Ce n'était pas vraiment étrange comme question... Tout le monde s'inquiétait pour les autres, et cela renforcer les liens...
- Et bien, si on ne compte pas la pile de dossier qui m'attend... Cela va plutôt bien... et toi?
- Je vais bien... Enfin... je m'inquiète pour notre Taisho...
Voilà qui était bien digne du troisième siège de la 10e division... Rangiku rigola quelque peu et servit un verre de saké à son ami... Ils discutèrent pendant un petit moment. Rangiku lui expliquait à quel point leur capitaine était un homme fort et qu'il ne fallait pas s'inquiéter ainsi pour lui etc.... puis le jeune homme parti à ses affaires, enfin du moins il allait essayer... Disons qu'il est rare de voir des gens suivre la lieutenant question alcool... Enfin bref, elle rangea tous et chercha quelque chose à faire... Les dossiers pouvaient encore attendre quelques jours... Bref, la jeune femme avait donc décider de ce changer les idées... Elle alla donc faire quelque emplette...
Elle quitta donc les quartiers de la 10e division et ce rendit dans les quartiers commerçante... En quelque Shunpo, elle arriva devant la grande rue... Elle avait l'habitude de ce genre d'endroit et cela la rendait toujours heureuse... Elle adorait faire les magasins, surtout ceux du monde réel... Car c'était nettement moins cher... Elle entra dans le premier magasin et commença à regarder toute sorte de chose, les plus inutiles les uns que les autres, mais bon c'était jolie... Puis quand elle eu fini ses premiers achats, elle sortit du magasin... Elle fit quelque pas et quelqu'un la percuta... Rangiku regarda la personne étonné et vit que c'était la lieutenant de la 5e division, Hinamori Momo... Qu'est-ce qu'elle faisait ici?... Rangiku lui tendit la main pour qu'elle se relève et lui dit avec un largue sourire...
- Hinamori? Tu ne t'aies pas fait mal? Hum... On dirait que tu as vue juste, mais ne dit rien au Taisho d'accord?     
Revenir en haut Aller en bas
 

Un peu d'air, et de shopping [Rangiku-san]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chef faustoausto :: RP DES EX MEMBRES :: SOUL SOCIETY :: SEREITEI-